Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Soyez le changement que vous voulez voir dans le Monde... (Gandhi)

Le lâcher prise

Imagine-toi que tu portes une pierre de grande valeur, une pierre dite « précieuse » dans ta main. Tu es heureux, fier ou rassuré d’avoir cette pierre dans ta main. Elle te procure un réconfort peut-être, un sentiment de sécurité, ou même tu te donnes plus de valeur à toi-même, parce que tu possèdes cette pierre.

Un jour, ton voyage, le chemin de ta vie, te conduit à une limite, à une frontière. Et la vie te pousse à franchir cette frontière ou bien tu désires toi-même franchir cette frontière. Tu arrives dans un pays très différent de ce que tu connaissais jusque-là. C’est une autre réalité, une autre dimension de vie, un autre état de conscience. Et dans cette nouvelle dimension, cette nouvelle réalité, plus grande que celle à laquelle tu appartenais jusqu’à ce moment, ta pierre dite précieuse que tu portais avec tant d’attachement n’a plus de valeur. Dans cette nouvelle réalité, « on n’attache pas de valeur à ta pierre ».

Que te reste-t-il alors ? LE POIDS SEULEMENT. Le poids de ta pierre. Et tu t’aperçois que dans cette nouvelle réalité, cela ne t’es pas si facile de « te détacher » de ta pierre. Tes doigts sont depuis si longtemps habitué à ta pierre, agrippés autour de ta pierre, que tu ne peux pas la lâcher.

Et tu t’orientes dans cette nouvelle réalité, tout en essayant de te débarrasser de ta pierre, car elle te pèse. Un jour, tu ne sais pas très bien comment, tes doigts s’ouvrent un peu, sans que tu le remarques et ta pierre tombe. Quelle joie ! Le poids n’est plus là. Mais ce n’est pas encore un LACHER-PRISE, tes doigts sont toujours crochus, figés, comme calcifiés. Ce n’est pas un lâcher-prise, c’est un « laisser tomber ».

Ton processus de détachement et de « revalidation » - de donner une nouvelle valeur aux choses – n’est pas terminé. Tu as tes deux mains libres maintenant et tu peux les utiliser d’une façon toute nouvelle. Tu les ouvres au nouveau mais cela peut te demander du temps. Peut-être devras-tu pratiquer un temps, t’exercer pour créer et établir de nouvelles habitudes, de nouvelles valeurs à vivre réellement, concrètement dans ta vie, pour être capable de réutiliser tes doigts d’une manière toute nouvelle, telle que cela était prévu à l’origine.

Ton lâcher-prise est devenu effectif lorsque tu utilises des capacités qui étaient en toi bloquées par des choix passés, limités, bâtis sur des habitudes inconscientes, des peurs, des stratégies de protection et d’exclusion ; lorsque tu utilises ces capacités, ces potentialités de nouveau dans un sens plus large, libérateur, constructif, conscient et aimant.

Ces qualités, ces habitudes, ces compétences, ces traits de caractère, ce que nous croyons posséder et en fait qui nous possède, tout cela, ce que d’une manière ou d’une autre nous chérissons ou regardons comme utile ou nécessaire, aujourd’hui nous pouvons décider de ne pas nous agripper, nous y accrocher, ou nous y attacher de la manière dont nous le faisons. Car il est possible qu’un jour CELA n’ait plus de valeur pour la vie et que nous restions alourdis par son poids. Les égyptiens dans l’Antiquité parlaient de la pesée de l’âme qui se devait d'être aussi légère qu’une plume !

La vie nous demande – et nous conduit – à Lâcher-Prise, chaque jour, de nouveau, consciemment pour accéder à une réalité plus élevée, plus lumineuse et par là plus intuitive.

À propos

Recherche

Archives

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Visiteurs