Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Vie n'est pas d'attendre que les orages passent. C'est d'apprendre à danser sous la pluie !

La Co-Création consciente

La Co-Création consciente
Extrait de « Au cœur de l’Amour » transmis par Hilaïhi 2012

Recopié par Francesca aux Editions HELIOS

Pour que votre décision consciente trouve sa concrétisation dans le plan physique, il vous faut interroger vos autres vous-mêmes, c’est à dire tous ces aspects qui évoluent dans les autres dimensions et que vous ne pouvez plus ignorer dans les temps actuels, temps d’exception.

Mais en premier lieu, il est surtout bon de les informer de cette décision. Il existe en vous un aspect qui est celui que vous nommez l’inconscient. Cette partie-là, particulièrement importante, vit, s’exprime et se manifeste en provocant des événements dans votre vie. Et elle le fait en fonction de ce que vous avez déposé en elle tout au long de votre existence. Vous, mais aussi votre entourage, votre environnement, et tout ce à quoi vous avez porté votre attention. Ce qui y est présent aujourd’hui a commencé d’être déposé dès vos premiers jours ; par les premières paroles que vous avez entendues et qui se sont inscrites de façon quasi indélébile sur cette matrice de l’inconscient. Puis par celles qui ont suivi au cours de votre croissance, par l’éducation que l’on vous a transmise, les certitudes que l’on vous a parfois imposées, telles certaines croyances ou philosophies toutes prêtes à être consommées par votre mental. Vous y avez ajouté vos propres pensées, y compris celles que vous croyez vôtres qui sont peut-être fortement influencées par les autres. Vos actes aussi, depuis les plus intimes, les plus banals ou les plus simples jusqu’aux plus élaborés ont continué d’imprimer dans ce subconscient ce que vous étire, ce que vous vouliez être, puisque chacune est ce qu’il fait.

Ainsi, à l’heure où vous lisez ces lignes, il a enregistré tout, absolument tout ce que vous avez vécu. Il est donc aujourd’hui une fidèle image de vous-mêmes et la reflète dans votre vie quotidienne par les événements ou par les réactions de votre « caractère » ou de votre « personnalité ». Nous pouvons dire que, par votre vécu dans cette incarnation, et les précédentes également, vous avez en quelque sorte programmé votre subconscient ; Il en résulte que, dans une situation donnée, il réagira toujours selon un schéma donné, un schéma que vous lui avez vraiment inculqué, volontairement ou non, et qu’il a accepté et qu’il répète sans arrêt. Car il ne possède pas en lui-même de pouvoir créateur : il ne pense pas ni ne réfléchit, il ne prend aucune décision ; il manifeste tout simplement ce que vous lui avez demandé et de la façon dont vous l’avez programmé. C’est ainsi que, si depuis votre plus tendre enfance, vous avez par exemple l’habitude de prendre un café après votre réveil pour bien commencer votre journée, il a enregistré cet acte répété maintes fois comme une exigence de votre part, ou un besoin que vous avez vraiment inscrit en lui justement au moyen de cette habitude. Résultat, si un jour vous vous trouvez hors de chez vous et que votre hôte vous propose pour le petit déjeuner un thé, parce qu’il ne dispose pas de café, votre journée sera mal engagée et vous ne serez pas vraiment en paix ou détendu. Par ce mal-être, votre subconscient rappelle que votre besoin de boire un café au petit matin n’est pas satisfait.

Vous trouvez peut-être cet exemple bien futile ou guère approprié… En êtes-vous vraiment certains ? Je vous invite à remplacer le café par autre chose. Vous avez bien d’autres habitudes ? Non ? Par exemple, n’avez-vous pas remarqué que vous aviez toujours la même réaction face à un type d’événement donné, ou toujours le même sentiment lorsque vous vous trouvez en compagnie de tel type de personnes, etc. Cet exemple simple veut uniquement vous montrer un fonctionnement valable dans toutes les situations.

Bien sûr, le but de ce message-conseil n’est pas de vous sermonner ou de vous demander de travailler sur vous-mêmes, plutôt de vous expliquer comment agir en vous-mêmes. Mais avant d’en arriver là, je voulais que vous preniez la mesure d’une programmation malgré vous et du fait que vos réactions sont souvent instinctives, pour ne pas dire épidermiques. Trop souvent, vous réagissez alors qu’il faudrait agir. Voyez-vous la différence ? Réagir est un acte incontrôlé, agir est un acte conscient. Réagir signifie tout simplement renoncer au Maître que vous êtes. Je vous propose donc de le retrouver, si vous le voulez bien.

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, il est juste que vous vous serviez de l’un des outils à votre disposition qu’est le mental. Le mental, dans ce cas présent, doit être utilisé pour réfléchir intérieurement à ce que vous voulez, pour le formuler clairement aussi. Mais également pour vous permettre de savoir ce que vous souhaitez vraiment. C’est aussi un obstacle dans le sens où peu d’entre vous énoncent leurs souhaits, encore bien moins nombreux sont ceux qui le font avec suffisamment de clarté et d’intention pour être compris par leur entourage physique et multidimensionnel, et enfin, beaucoup n’ont jamais décidé de ce qu’ils voulaient vraiment. Le résultat est qu’ils oscillent beaucoup au gré des humeurs et des événements. Alors, je vous demande de bien vouloir prendre tout votre temps pour faire le bilan de votre vie. Je ne parle pas de ce que vous avez vécu hier ou l’année dernière, mais plutôt d’effectuer un constat honnête de là où vous en êtes aujourd’hui. Vous le faites avec vous-mêmes, dans votre intimité intérieure, alors qu’il vous plaît, allez-y à fond, totalement, sans rien vous cacher.

Ce constat consiste à regarder sous tous ses angles ce qui est dans votre existence et à déterminer ce que vous voulez conserver et ce qui ne vous convient plus. Je ne vous demande pas pour l’instant d’essayer de comprendre pourquoi telle chose ne va pas, ou comment vous en êtes arrivés là. Car vous auriez forcément tendance à entrer soit dans la victimisation, soit dans la culpabilité et il vous faudrait alors beaucoup de travail sur vous-même pour sortir de cet état d’esprit. D’ailleurs, le travail sur vous-mêmes, vous l’effectuez depuis bien longtemps, n’est-ce pas ? Je dirais même depuis des vies. Cela a eu son utilité, cependant les temps ont changé. Ceux d’agir en vous sont là. Ce n’est pas demain, c’est maintenant. Mais revenons au constat. Ce que je vous demande, c’est que vous ne le transformiez pas en un quelconque jugement ; Je vous invite à rester dans la simplicité et à oser voir et accepter sans remords, ni regret ni reproche à ce qui ne vous convient plus dans votre existence ; Le voir tout simplement.

Une fois que vous aurez déterminé ce qui ne va pas dans votre vie, pensez, non pas à la façon d’y remédier, mais plutôt à ce que vous aimeriez voir apparaître dans celle-ci à la place. Car le but de cette expérience n’est pas de vouloir guérir un quelconque symptôme, mais d’agir selon une loi élémentaire de votre univers ; dans celui-ci, deux objets ne peuvent pas occuper la même place au même moment. Ils peuvent se trouver l’un à côté de l’autre, mais en aucun cas dans le même espace. Ainsi, cette loi vous autorise à éliminer ce qui ne vous convient pas en le remplaçant par ce que vous désirez. Petit exemple : croyez-vous que vous guérissez d’une maladie ? En vérité, lorsque vous pensez être guéri, c’est tout simplement que vous avez su la remplacer par la bonne santé. C’est aussi simple. De même, vous ne croyez pas que vous pouvez réparer votre passé, puisque ce qui a été le sera forcément pour toujours. Eh bien, je vous le dis, remplacez-le par l’instant présent et il ne vous tracassera plus jamais.

Pour cette expérience, il n’y a aucune limite quant à ce que vous pouvez choisir d’éliminer définitivement de votre existence. Ce peut être un mal-être intérieur, une difficulté relationnelle, une maladie comme je l’ai précisé, une dépendance affective, mentale, toxique ou autre. Je n’étendrai pas la liste davantage, vous pouvez le faire vous-mêmes. Je l’ai juste ébauchée pour que vous sachiez que rien, absolument rien de ce qui est dans votre vie n’est désespéré. Bien au contraire, si vous le vivez, c’est que la solution est déjà dans votre main. Une petite chose encore. Lorsque vous aurez parfaitement déterminé ce que vous voulez voir partir, ou plutôt ce que vous voulez voir se manifester dans votre vie, considérez aussi les effets que cette transformation peut engendrer. Par exemple, si vous travaillez dans un environnement professionnel conflictuel, que dans cette entreprise il ya un nombreux personnel, et que votre décision est de pouvoir exercer votre profession dans le calme et l’harmonie, il vous faut être conscients que la satisfaction de cette décision peut vous entraîner à changer d’employeur, à passer peut-être par une période de chômage, etc . Pourquoi cela ?

Si nous reprenons cet exemple concernant la profession il y est précisé que dans votre entreprise il y a de nombreux employés. Or, comme vous, ces employés possèdent leur libre arbitre. Au même titre que vous avez le droit divin de prendre une décision pour vivre ce que vous voulez, eux aussi. Ainsi, sachez que pour que votre décision se concrétise, les énergies divines de création à votre disposition qui la mettront en œuvre n’iront pas à l’encontre de la liberté et des choix d’autrui. En conséquence, pour concrétiser votre demande, elles utiliseront des canaux qui pourront parfois vous surprendre ; Il vous faut savoir ce qu’une décision peut entraîner, pour la prendre en conscience ou y renoncer. Si vous la prenez, sachez que les voies empruntées par les énergies créatrices seront toujours les plus respectueuses de l’existence des autres, les plus courtes et les plus efficaces possible.

Une dernière chose pour compléter ce que je viens de dire. Dans cette préparation à cette expérience, je vous demande uniquement de choisir ce que vous voulez vivre, tout simplement, sans dire comment cela doit se réaliser. Je pense que vous avez compris pourquoi. Interroger vos autres vous-mêmes multidimensionnels, les informer de votre décision, agir de l’intérieur ou retrouver le Maître que vous êtes est une seule et même chose énoncée avec des mots différents. Donc choisissez en fonction de votre propre ressenti la formulation qui vous convient.

À propos

Recherche

Archives

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Visiteurs