Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Vie n'est pas d'attendre que les orages passent. C'est d'apprendre à danser sous la pluie !

L'Humanité : un système biologique ?

L'Humanité : un système biologique ?

Vous êtes véritablement les enfants bien-aimés de Dieu, perdus momentanément dans le labyrinthe déroutant qu'est l'illusion.

Jésus, transmis par John Smallman.

Une autre année s'est écoulée et l'humanité attend encore l'événement, le réveil, l’entrée dans la pleine conscience, mais rien d’important ne semble être arrivé pour indiquer que vous en êtes plus proches. Naturellement des doutes et des soupçons se font jour. Tout cela n’est-il qu’une utopie, une pensée magique ? Ou l'humanité n’est-elle qu’un système biologique, comme par exemple une colonie de fourmis, dans lequel un déterminant biologique sans réelle conscience de lui-même provoque un flux d'énergie ou d'activité qui produit, au moyen d’interactions chimiques, un grand nombre de directives différentes provoquant la division de la colonie en factions belligérantes. Des factions belligérantes entretenant des croyances contradictoires très différentes mais solidement ancrées. La vie serait-elle dénuée de sens, sans dieu, hasard pur ?


Beaucoup d'entre vous connaissent ce genre de doutes, ou d’autres qui leur ressemblent, et pourtant au plus profond de vous vous savez que ces doutes sont injustifiés parce que vous savez que vous êtes véritablement les enfants bien-aimés de Dieu, perdus momentanément dans le labyrinthe déroutant qu’est l'illusion. Dans votre confusion, dans ce sentiment de solitude, vous voulez de la consolation, du réconfort, de l'Amour. La confusion est une distraction puissante qui a vite fait de remplir vos esprits d’angoisses et de doutes (le « petit vélo dans la tête ») ce qui vous rend très difficile l’accès à l'espace intérieur tranquille où vous pouvez trouver la paix, le calme et la certitude d’être une partie inséparable de votre Source.


Et bien sûr le remède à ces doutes et à ces angoisses est, comme toujours, de vous tourner vers l'intérieur pour permettre à vos pensées de s’écouler sans surveillance pendant que vous vous reposez dans ce paisible sanctuaire intérieur. Ne vous attachez à aucune ligne de pensée parce que cela fait échouer l’intention de vous tourner vers l’intérieur. Soyez patients, et pour vous aider à rester calmes et impassibles il peut être utile de répéter une courte incantation, d’écouter de la musique relaxante en sourdine, ou de laisser flotter votre regard dans le vague tout en regardant une fleur, une bougie, ou rien de particulier. En fait vous pouvez choisir parmi tout ce qui précède. Ce qui compte c’est de trouver quelque chose qui marche pour vous, et à ce sujet vous pouvez demander de l'aide à ceux des royaumes spirituels avec lesquels vous vous sentez une affinité — un saint ou un ange préféré, ou tout être spirituel avec lequel vous vous sentez à l’aise pour demander de l'aide. Vous avez tous quelqu’un dont vous croyez qu’il vous répond — et bien sûr ils le font ! — et même si vous ne les avez pas appelés depuis très longtemps, ils sont quand-même là pour vous, dans une attente pleine d’espoir, disposés à vous aider avec amour. Appelez-les avec insistance, ils veulent vraiment vous aider.


Il est important de continuer à vous rappeler que vous êtes réellement les enfants bien-aimés de Dieu dont l'amour pour vous est infini, constant et ininterrompu. L'illusion exerce sur vous une influence énorme pour vous distraire, car elle est essentiellement une construction de l'ego collectif qui veut désespérément vous faire croire qu'elle est réelle, et il faut admettre qu'elle fait un très bon travail de conviction. Mais la seule Réalité est éternelle, et indestructible. Tout ce qui se décompose, s'épuise, échoue, se désagrège, se désintègre, ou tout simplement s'estompe avec le temps, est irréel. Alors, oui, vos corps sont irréels, mais Vous n'êtes pas ces corps, tout comme votre Père céleste Vous êtes des êtres éternels.


Il n'y a pas de mort. La vie est éternelle. Ce que vous expérimentez comme mort est juste un abandon du corps qui vous a servi pendant votre excursion dans l'illusion et dont vous n'avez plus besoin ou n’avez plus l'usage. Maintenant que son but a été atteint vous avancez, en le laissant retourner à la poussière à partir de laquelle il a été construit. Ne le pleurez pas, car sans votre présence qui l’anime il n'est rien — matériau inanimé dans un environnement illusoire et non-existant. Un environnement que vous avez construit et que vous entretenez collectivement.


L'humanité a pris la décision de se réveiller, par conséquent, les piliers, les fondations, les sous-bassements qui soutiennent l'illusion sont en train de s'effriter et de se désintégrer. En termes de temps géologique — ces éons apparemment interminables depuis le Big Bang, et même avant lui — l'effondrement et la désintégration semblent très lents, aussi lents que regarder sécher de la peinture ou, de manière un peu plus réaliste (gardez à l'esprit que dans l'illusion rien n'est réel) regarder des rochers s'user sous une chute d’eau. Pourtant, l'illusion n’a duré qu'un instant, un bref moment indéterminé pendant que vous nourrissiez une pensée de l'impensable — la séparation de votre Source. Comme cela vous a si souvent été dit, la séparation d'avec votre Source, Dieu, votre Père céleste, est absolument impossible. Et l'idée d'une situation aussi impossible ne pouvait pas durer, et ne dura pas.


Néanmoins, vous, l'humanité, semblez faire l’expérience d’un état ​​de séparation si désastreux que vous n’avez pas conscience de l'étreinte divine à jamais réchauffante dans laquelle la création est éternellement enveloppée. Et vous voyez tout autour de vous les conflits, la méfiance et la trahison qui semblent confirmer cette malheureuse expérience.


Rappelez-vous encore une fois que vous êtes des êtres divins, absolument inséparables de Dieu, et que vous allez vous réveiller dans l’éclatante Lumière infiniment aimante du jour éternel où une paix et une harmonie parfaites d'une nature qui dépasse votre imagination vont vous envelopper dans un état de béatitude permanente et extatique. Il est temps de relâcher votre prise serrée sur l'illusion — après tout, la décision de le faire a déjà été prise — et de consentir à vous réveiller pour recevoir l’accueil vibrant et magnifique de tous ceux des royaumes spirituels.
Votre frère qui vous aime, Jésus.

Traduction AD
Page d’origine : http://johnsmallman2.wordpress.com

À propos

Recherche

Archives

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Visiteurs